Catégories

Informations

Promotions

Comment emballer un colis ?

Avant d’expédier un colis, il faut s’assurer que celui-ci soit bien emballé afin de pouvoir transporter tous types d’objets sans la moindre casse. Comment emballe-t-on correctement un colis ? Quel type d’emballage utiliser ?

SOMMAIRE

1ère étape : le choix de l’emballage

Il existe une multitude d’emballages que l’on peut regrouper en deux grandes catégories : les emballages d’expédition et les emballages de calage/protection.

emballages d'expédition

Les emballages d’expédition

Les emballages d’expédition regroupent tous les emballages pouvant transporter un objet. Ils peuvent être de grande taille comme les caisses carton, de taille raisonnable comme les boites postales (elles peuvent entrer dans une boite à lettres) ou de petite taille et plate comme les enveloppes bulle ou les enveloppes carton.  Découvrez notre gamme d’emballage d’expédition ici.

Les boites cartons peuvent être en simple cannelure ou en double cannelure. La simple cannelure permet le transport d’objets légers et résistants tandis que la double cannelure permet le transport de colis longs, volumineux ou lourds.

Pour choisir l’emballage d’expédition adéquat, essayez toujours de choisir celui dont la taille est le plus proche de votre produit et qui par conséquent l’empêchera de bouger pendant le transport. Si l’emballage est trop grand, pas de panique, vous pouvez toujours protéger et caler l’objet grâce à du matériel de calage et de protection.

matériel de calage et de protection

Les emballages de protection et de calage

Le terme « emballages de protection et de calage » rassemble des emballages très différents les uns des autres. Il y a le papier bulle qui permet d’amortir les chocs grâce à ses milliers de bulles d’air, le coussin d’air qui cale le produit dans son emballage d’expédition grâce à de l’air comprimé dans une petite poche mais aussi le papier kraft en spirale pour le calage d’objets lourds ou encore les particules de calage en polystyrène pour les produits légers. Bref, il existe un large choix d’emballage de protection à découvrir ici.

Pour choisir l’emballage qui vous convient, il faut vous poser les questions suivantes :

  • Est-ce que mon objet est fragile ? Si oui, j’opte pour un emballage de protection très efficace comme le film bulle.
  • Mon objet n’est pas fragile, mais risque-t-il de s’abîmer s’il se « balade » dans le colis ? Si oui, je choisis un matériel de calage comme le papier kraft ou le coussin d’air.

Vous l’aurez donc compris, pour emballer correctement un colis, il faut avant tout trouver l’emballage adéquat ou la combinaison d’emballages adéquate. Certains emballages ne vous  poseront pas de problème car ils ont été conçus pour transporter et protéger leur contenu. C’est le cas des enveloppes bulle qui possèdent du papier bulle dans leurs parois intérieures ou encore des étuis d’expédition qui maintiennent leur contenu en place grâce à leurs rabats internes. Pour les autres, il faudra prendre particulièrement soin de la mise en place du produit.

montage du fond de la boite carton

2ème étape : la mise en place du produit

Étant donné qu’il existe un grand nombre d’objets de tailles et de formes différentes, nous donnerons dans cette partie des indications pour un emballage classique avec une boite en carton. Si vous souhaitez avoir des conseils pour emballer une bouteille, un vêtement ou tout autre objet spécifique, n’hésitez pas à consulter notre dossier sur les emballages d’expédition.

Avant d’emballer votre produit, il vous faudra d’abord monter le fond du carton en pliant les rabats vers l’intérieur. Faites attention à ne pas croiser les rabats : on commence par les rabats les plus petits puis on continue avec les plus grands rabats. Bien évidemment, scotchez le fond pour qu’il tienne en place.

Ensuite, vous devez réfléchir à la répartition de votre colis : combien d’objets allez-vous y placer ? Y en a-t-il qui sont fragiles ou cassants ? A l’inverse, certains sont-ils extrêmement lourds, volumineux ou encombrants ? Si c’est le cas, peut-être faudrait-il séparer ces deux types d’objets pour en faire deux colis. Si vous préférez tout de même ne faire qu’un colis, sachez que vous pouvez utiliser des plaques en carton pour les isoler, du matériel de calage pour les immobiliser mais aussi du film de protection pour les protéger.

N’hésitez pas à utiliser les objets pour les caler les uns avec les autres et ainsi obtenir une répartition optimale. Il faut aussi penser à répartir les poids : l’objet le plus lourd doit toujours se trouver en bas du carton et au centre. Vous pouvez ensuite disposer les autres objets à la périphérie de cet objet volumineux puis sur l’étage supérieur. Cette répartition évitera les risques d’écrasement.

Bien entendu, si vous souhaitez assurer une protection supplémentaire à votre objet, n’oubliez pas de l’emballer dans du film bulle (ou autre film de protection) avant de le placer dans le carton. Sachez qu’un objet fragile peut doubler de volume une fois placé dans son emballage de protection.

Si vous transportez un seul objet, placez votre matériel de calage puis le produit puis encore du matériel de calage de manière à immobiliser le produit. Il ne doit plus pouvoir bouger dans le carton. Sachez qu’un objet qui bouge dans un carton a plus de chance d’être endommagé qu’un produit maintenu correctement.

Maintenant, vous connaissez les 2 règles d’or de l’emballage :

  • il faut bien répartir les objets dans le carton que ce soit par rapport à leur forme ou à leur poids
  • il faut bien caler chaque objet pour qu’il ne puisse plus bouger pendant le transport

Ces 2 règles d’or vous permettront de réussir à coup sûr l’envoi de tous vos objets !

carton simple cannelure fermé avec du ruban adhésif

3ème étape : la fermeture du carton à l’aide d’un ruban adhésif

Une fois que vous avez correctement calé et protégé votre produit, vous pouvez procéder à la fermeture de votre colis. Là encore, quelques règles sont à respecter pour obtenir une fermeture solide et hermétique.

Tout d’abord, il vous faut choisir un ruban adhésif dont la largeur est de 5 cm minimum de manière à ce qu’il puisse exercer sa force sur le carton et ainsi l’empêcher de s’ouvrir tout seul. Il existe plusieurs matières et types de colle, pour choisir celui qui correspond à vos besoins, n’hésitez pas à lire notre guide sur les rubans adhésifs.

En tout, il y a quatre manières différentes de fermer un colis à l’aide d’un rouleau de ruban adhésif :

  • la fermeture en L : pour le transport de produits légers
  • la fermeture en U : pour le transport de produits lourds ou le transport de longue durée de produits légers
  • la fermeture combinée en L et en U : pour le transport de longue durée de produits lourds
  • la fermeture en H : la fermeture la plus sécurisée, peut tout transporter

étiquette fragile

4ème étape : la mise en place des étiquettes d’expédition

Une fois le tout bien emballé dans un carton et fermé grâce au ruban adhésif, il faut penser à placer les étiquettes sur votre colis. Sur le carton doit impérativement figurer l’adresse du destinataire mais également l’adresse de l’expéditeur en cas de non-distribution du colis. Vous devez placer l’adresse du destinataire et le bordereau de livraison sur la même face du carton et dans le même sens de lecture afin de faciliter la livraison. Évitez de placer les étiquettes sur le bord du carton de manière à ce qu’elles ne se décollent pas pendant le trajet.

Vous pouvez également indiquer que le contenu de votre colis est fragile en plaçant une étiquette « FRAGILE » ou « NE PAS GERBER » sur votre carton dans le même sens de lecture et sur la même face que le bordereau d’expédition.

Enfin, il ne vous reste plus qu’à peser le colis et à l’affranchir pour l’envoyer à son destinataire. Pour avoir une idée des différents modes d’expédition et du prix, cliquez ici.

 

Voir nos autres conseils d'expédition