surplus d'emballages d'expédition

Attention au surplus d’emballages : il peut nuire à votre image !

Avec un état d’esprit toujours plus écologique, le client fait de plus en plus attention aux colis qu’il reçoit. Un colis contenant un surplus de calage est synonyme d’entreprise ne se souciant pas de l’environnement. Cette image négative de votre marque peut coûter cher à votre entreprise avec à la clé des clients qui ne renouvelleront pas leur commande voire un bad buzz si l’un d’entre eux affiche une photo de ce surplus d’emballage sur les réseaux sociaux (conséquence : tous ses contacts refuseront de passer commande chez vous). C’est pourquoi, l’emballage des produits n’est plus une étape à prendre à la légère !

Zoom sur le phénomène de l’unboxing

L’unboxing, ou « déballage » en français, est un phénomène créé sur les réseaux sociaux qui consiste à filmer le déballage d’un colis que l’on vient de recevoir. On observe beaucoup d’influenceurs le réaliser lorsqu’ils reçoivent, par exemple, un produit de beauté à tester mais aussi des fans qui reçoivent un objet collector de leur saga préférée.

Il suffit de constater le fort nombre de vidéos de personnes déballant un colis mais aussi les millions de vues qu’elles engendrent pour comprendre que le déballage d’un colis fait partie intégrante de l’expérience d’achat. Il est donc primordial de rendre cette expérience agréable a fortiori si elle est filmée et diffusée sur les réseaux sociaux !

Quelques exemples de surplus d’emballages

Le problème le plus souvent évoqué est la taille du carton qui est disproportionnée par rapport au(x) produit(s) à livrer. Par voie de conséquence, les préparateurs de commande sont obligés de mettre beaucoup de calage pour assurer la protection du ou des produits contenu(s) à l’intérieur. Résultat : vous commandez une crème de jour et vous vous retrouvez avec un carton pouvant contenir une dizaine de livres grand format !

Le surplus d’emballages concerne également l’excès de calage notamment si celui-ci est injustifié. C’est le cas, par exemple, d’un colis contenant des produits alimentaires peu fragiles (comme des cacahuètes) qui se retrouvent emmitouflés entre des dizaines de coussins d’air !

Il ne manque pas d’exemples de ce genre sur les réseaux sociaux. Il vaut mieux éviter de faire connaître sa marque à travers une image négative comme celle-ci.

Comment éviter le suremballage tout en protégeant efficacement ses produits ?

Avant tout, il faut absolument que vous réfléchissiez bien aux emballages que vous allez utiliser pour l’expédition de vos colis. Ainsi, vous éviterez de choisir des emballages surdimensionnés dans lesquels il faudra mettre énormément de calage !

Le carton, une valeur sûre

Pour ce qui est de l’emballage d’expédition, le carton reste la matière la plus employée par les e-commerçants et ils ont bien raison : quatre consommateurs sur cinq pensent que le carton est la matière la plus adaptée pour les expéditions de colis (source : Étude Pro Carton – EHI Retail Institute, 2015). Pourquoi ? Parce que le carton est biodégradable, recyclable et réutilisable en plus de savoir résister aux coups, aux chocs et à l’écrasement. Il n’a que des atouts en somme !

Il est très important de choisir une caisse carton adaptée aux dimensions de votre produit. Ainsi, vous n’aurez pas besoin de mettre beaucoup de produits de calage. Cela fera un gain de temps et d’argent mais vous rendra aussi plus écolo aux yeux du client.

Astuce : utiliser notre moteur de recherches pour trouver les caisses carton les plus adaptées à vos produits !

Le choix du calage est important

Choisir un calage n’est pas une mince affaire ! En effet, il faut qu’il soit protecteur tout en étant léger afin d’éviter un surcoût au niveau de l’affranchissement… mais il doit aussi plaire à vos clients ! Certains produits de calage ne sont pas aimés du grand public à l’instar des particules de calage et des coussins d’air dans une moindre mesure (source : Pregis White Paper 2016). Le choix du calage compte donc aussi dans l’impression générale du colis à son ouverture.

Comment savoir quel type de calage aiment vos clients ? Tout simplement en leur posant la question ! Faites une petite enquête d’opinion pour avoir des retours d’expériences concrets.

Mais attention à ne pas tomber dans l’excès inverse et ne pas mettre assez de calage. Sinon, le risque est que le produit arrive cassé, ce qui a un impact plus négatif encore que le surplus d’emballage car le client se sent négligé. Une étude montre que 73 % des clients ayant reçu un produit cassé ne recommandent plus chez le marchand concerné (source : Package Insight pour Prégis 2016). Le mieux est de faire des colis tests avec vos différents emballages chez tous les transporteurs partenaires afin de vérifier le niveau de protection de ceux-ci.

Découvrez tous nos conseils pour réaliser un emballage d’expédition protecteur !

Le recyclage des emballages est aussi pris en compte

Autre point important : la recyclabilité des emballages d’expédition. En effet, une fois le colis envoyé, c’est au client de jeter les emballages à la poubelle. Alors, autant qu’ils soient peu nombreux et recyclables ! Privilégiez donc les emballages en carton et en papier pour simplifier le tri des déchets : ils iront tous dans la même poubelle. Cela vous permettra également de réduire l’impact environnemental de toutes vos expéditions de colis et de faire des économies sur le coût de transport.

Découvrez dans cet article toutes nos autres astuces pour réduire l’impact environnemental de vos expéditions de colis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *