La merveilleuse histoire du papier bulle

Il était une fois deux amis ingénieurs qui souhaitaient créer un papier peint révolutionnaire : un papier peint qui pourrait être lavé. Malheureusement, leur expérience ne se passa pas comme prévu et le papier peint tant espéré se changea en un papier plastique recouvert de bulles.

Découragés mais néanmoins curieux, les deux ingénieurs décidèrent de tester ce plastique à bulles nouvellement créé. Et là, oh surprise ! Le plastique à bulles est très efficace pour protéger d’autres objets ! Ils le perfectionnèrent et lui choisirent un nom, le « film bulle« , puis le commercialisèrent. Le succès fut retentissant : tout le monde voulaient du film bulle !

Il entra facilement dans les mœurs au point d’être renommé « papier bulle » et fut employé dans de nombreux produits dérivés comme les enveloppes bulle, le film bulle avec couverture en mousse ou encore le rouleau de papier bulle et papier kraft etc…

Mais ce que n’avait pas prévu ses deux inventeurs, c’est que le papier bulle devienne un véritable phénomène de société et particulièrement chez les enfants. Il est, depuis des décennies, la cible de leur acharnement : aucun enfant ne peut résister à l’envie de lui percer ses bulles ! Et les adultes non plus ! Le voilà malheureusement pris au piège par des millions de personnes qui ne souhaitent que le torturer… C’est le paradoxe du papier bulle : tout le monde l’adule mais chacun veut le martyriser dans son coin ! Et le pauvre papier bulle est triste. Il voudrait que sa torture cesse pour être enfin utilisé pour ce pourquoi il fut créé : la protection. Heureusement, les professionnels l’utilisent toujours dans ce but et les artistes en ont un autre emploi plus paisible.

Chaque année, la société mère du papier bulle organise un concours qui récompense les détournements d’emploi du film bulle les plus créatifs. Parmi les utilisations les plus originales se trouve l’idée de quelques étudiants américains qui ont recouvert de papier bulle les murs proche des salles d’examen pour se déstresser avant les contrôles. Le papier bulle inspire de nombreuses personnes car elles créent différents objets comme un ballon de football, un sac à main, des vêtements ou encore des jouets uniquement à partir de film bulle. Il a de quoi être fier !

De nos jours, de nombreux jeux sur internet reprennent le principe de l’éclatement des bulles mais cela reste virtuel pour le plus grand bonheur du papier bulle qui a enfin retrouvé sa sérénité !

film-bulle-vs-film-etirable

Papier bulle et Film étirable : une fabrication similaire pour un usage différent

Il existe  différents films de protection pour les colis et les palettes : papier bulle, film mousse, film étirable, film rétractable, etc. Cette semaine, nous allons comparer le papier bulle et le film étirable. Bien qu’ayant des utilisations différentes, ces deux films de protection ont plus de points communs qu’on ne le pense… Lire la suite

film-bulle-papier-kraft

Film bulle vs Papier kraft: calage et protection des produits

Le papier bulle et le papier kraft sont des emballages utilisés pour envelopper un objet dans un carton d’expédition ou un carton de déménagement. Cependant, leur champ d’action est différent : le film bulle sert à protéger l’objet des coups et des chocs tandis que le papier kraft est utilisé pour caler l’objet et l’empêcher de bouger. Leur but est commun : éviter que l’objet ne s’abîme durant le transport. Lire la suite

5 astuces pour réduire sa consommation d’emballage dans un entrepôt logistique

S’il y a bien un endroit où la consommation d’emballage en tout genre (carton, film bulle, ruban adhésif, film étirable, etc.) est de rigueur, c’est l’entrepôt de logistique. En effet, on y emballe tous les colis pour les envoyer aux clients. Il faut donc que tout soit opérationnel pour emballer et expédier au plus vite le (ou les) produit(s). Mais, l’efficacité ne justifie pas que l’on gaspille de grande quantité d’emballage. D’ailleurs, il est tout à fait possible de faire attention à sa consommation d’emballage et d’être efficace dans son travail.

SOMMAIRE

Lire la suite